Les Ads sur les réseaux sociaux : intérêt et fonctionnement pour les foodpreneurs

Markéting culinaire

 

Si vous êtes déjà présent sur internet, que ce soit via les réseaux sociaux, votre site internet ou votre fiche Google My Business, vous avez forcément dû entendre parler des Ads. Derrière ce mot très généraliste, se cachent en réalité les outils de publicité payante en ligne.

Comment ça fonctionne ? Est-ce une bonne idée pour des artisans du goût comme vous ? On fait le point.

 

Ads et foodpreneurs : est-ce que c’est ce qu’il vous faut ?

Avant de définir si les Ads sont un point à inclure dans votre stratégie, il me semble important de bien comprendre ce dont il s’agit. J’en profite également pour vous partager quelles sont les Ads les plus adaptées aux professionnels du goût et aux foodpreneurs (car, oui, il y en a plusieurs !)

 

Définition des Ads

Les Ads viennent de l’anglais “advertisement”. C’est une expression informelle qui regroupe toutes les manières de faire de la publicité payante sur le web. Généralement, les Ads font partie d’une stratégie marketing globale et cible un public en particulier.

On parle plus précisément de “native advertising” : il s’agit de la publicité incluse dans les contenus. Pour grossir le trait, c’est l’inverse de la pop-up agaçante qu’on n’arrive jamais à refermer et qui vous crie au passage “achetez-moi, achetez-moi !”.

Les Ads, c’est le TikTok d’une marque qui se glisse entre deux vidéos. C’est le post Facebook sponsorisé qui apparaît dans votre fil d’actualité ou la bande-annonce avant votre vidéo Youtube. C’est aussi la recommandation d’un restaurant en particulier tout en haut de votre recherche “sushi Nantes” sur Google.

Bref, les Ads, en tant que consommateur ou client, peuvent prendre de multiples formes. Elles se glissent partout dans votre quotidien !

 

Comment fonctionnent les Ads ?

Pour mettre en ligne une publicité payante, vous devez payer les annonceurs, autrement dit les Ads. Généralement, cela fonctionne selon un principe d’enchères : vous choisissez un budget maximal ou un objectif maximal par jour (par exemple, tant de visionnages de votre pub vidéo) au moment de la création de votre publicité. Les Ads vous guident en vous recommandant des offres adaptées à votre profil dans leur interface.

Généralement, on fonctionne en coût par clic : un clic sur votre publicité de la part de l’internaute vaut telle somme. Plus votre pub sera un succès, plus ce coût sera bas. Il vaut donc mieux créer des annonces de qualité, qui sauront séduire votre audience. Les Ads vous proposent de nombreux réglages pour choisir avec une extrême précision l’audience à laquelle sera présentée votre publicité payante.

 

Quelles sont les Ads les plus intéressantes pour les foodpreneurs ?

Il y a différents types d’Ads et vous devez choisir celles qui correspondent au média digital où vous êtes le plus présent.

 

  • Vous trouvez des clients avant tout grâce à votre site internet qui est bien référencé ou grâce à votre fiche Google My Business ? Optez pour le SEA, Search Engine Advertising, c’est-à-dire la publicité sur les moteurs de recherche. Sans conteste, c’est Google Ads qui est le grand gagnant pour cette catégorie.

 

  • Vous êtes présent sur Facebook et Instagram, les réseaux sociaux les plus connus ? Il faudra donc vous tourner vers Facebook Ads qui gère la publicité sur les deux plateformes (y compris sur Messenger).

 

  • De manière plus anecdotique pour votre activité d’artisan du goût, vous trouverez également des Ads pour Youtube, TikTok, SnapChat, LinkedIn, Gmail, Twitter, Pinterest, etc.

 

Pourquoi je n’insiste pas sur ces dernières Ads ? Soit parce qu’elles sont rarement adaptées à une activité locale, comme à la plupart des foodpreneurs. Soit parce qu’elles ne touchent pas la cible de particuliers que les professionnels du bien manger visent généralement.

Mais c’est à vous de faire votre choix selon votre activité. Vous êtes traiteur pour des entreprises ? LinkedIn peut vous convenir. Votre épicerie fine est un e-commerce ? Gmail Adss et TikTok Ads sont des pistes à explorer.

 

Pourquoi avoir recours aux Ads quand on est entrepreneur du goût ?

Les Ads multiplient les avantages pour se faire connaître et attirer de nouveaux clients. C’est surtout le cas pour les entrepreneurs locaux ou de taille moyenne, comme de nombreux artisans du goût. Elles vous permettent de passer le bon message, au bon moment, au bon endroit et à la bonne personne ! Passons au crible les points forts de la publicité payante en ligne.

 

Une publicité ciblée

L’interface des Ads que vous choisirez vous permettra un réglage très précis de votre cible.

  • À quelle heure ?
  • Sur quel support ? (Ordinateur, téléphone…)
  • Un public de quel âge ?
  • Avec quels goûts ?
  • Avec quelles habitudes de consommation ?
  • Etc.

Le plus : vous pouvez tester vos publicités (avec deux visuels ou deux horaires différents par exemple) et opter pour la version qui fonctionne le mieux auprès de votre audience.

Je ne le répéterai donc jamais assez, mais c’est pourquoi il est très important de connaitre sa cible (son client idéal) sur le bout de vos doigts 😉

 

Un budget maîtrisé

Les Ads sont un moyen efficace de communiquer tout en maîtrisant votre budget. En effet, c’est vous qui définissez en amont la somme que vous voulez allouer à ce pôle de votre communication. Pas de mauvaises surprises !

Et est-ce que c’est rentable ? Si la publicité est de qualité et, surtout, si vous soignez son ciblage, il y a de grandes chances pour que le retour sur investissement soit très intéressant. Et tout ça, pour seulement quelques euros par jour.

Nota bene : pour des résultats satisfaisants, il est préférable de mettre en moyenne 5 € par jour pendant 7 à 10 jours au moins.

 

Selon vos objectifs et événements

L’avantage des Ads, c’est que c’est temporaire. Pas d’abonnement, pas d’engagement ad vitam aeternam ! Une campagne publicitaire dure le temps que vous l’aurez décidé. Vous avez le choix d’en lancer une ou plusieurs, sur de nombreuses Ads ou pas, à des moments différents de l’année.

Mon petit conseil : profitez d’un événement pour faire de la publicité payante. Ouverture d’un établissement, nouveau produit ou nouvelle carte, rencontre ou atelier… C’est l’idéal pour se lancer avec les Ads en tant que foodpreneur.

 

 

Épiceries fines, petits producteurs, circuits courts… : quelles sont les limites des Ads ?

Pour finir (et pour être complètement honnête !), je ne pouvais pas conclure cet article sans parler des limites des Ads. Cela concerne notamment les foodpreneurs de petite taille, très ancrés dans leur territoire, même si ces inconvénients peuvent s’appliquer plus largement.

 

  • Les Ads exigent du temps : pas forcément pour lancer une campagne, mais surtout pour connaître parfaitement votre cible et choisir le message à faire passer (le fond comme la forme).
  • Cela vous demande d’avoir une vraie identité de marque culinaire. Et on sait qu’il n’est parfois pas toujours évident de débloquer un budget pour ce type de mission en tout début d’activité.
  • Idem pour le site internet : il est préférable de pouvoir renvoyer sur une page web ou assimilée quand on clique sur votre pub. A défaut, un profil très actif sur un réseau social peut faire le job.
  • L’impact des Ads est réel… mais éphémère. Une fois la campagne publicitaire terminée, tout s’arrête.
  • Les Ads demandent d’être à l’aise avec les outils digitaux et internet.
  • À terme, pour des campagnes publicitaires véritablement performantes, il faudrait déléguer cette tâche à un professionnel.

 

Les Ads sont vraiment une opportunité intéressante pour gagner en visibilité et vous faire connaître sur une période donnée. C’est un coup de pouce à prix abordable, mais qui demande quand même quelques efforts. Le premier : être présent en ligne ! À vous de voir si cela est dans vos priorités ou si une communication sur supports imprimés par exemple serait plus pertinente.