Foodpreneurs : 5 pistes pour diversifier votre chiffre d’affaires

Markéting culinaire

Food & Breuvage

 

Vous avez un restaurant ? Vous êtes un producteur ? Vous êtes une épicerie ? Vous souhaitez vous diversifier pour développer votre chiffre d’affaires ? J’ai rassemblé ici quelques idées pour vous permettre d’explorer de nouveaux horizons.

Bien entendu, il sera nécessaire de faire le point sur vos envies, votre budget, vos objectifs et votre implantation géographique avant de prendre une décision. J’espère néanmoins que cet article vous permettra de faire naître des pistes intéressantes !

 

#1 Faites découvrir votre cuisine ou vos produits avec un foodtruck !


©Totin Paris

Vous avez vos propres recettes ou produits ? Et si vous alliez directement jusqu’à votre client, sans attendre ? C’est le principe du foodtruck, ce restaurant ou commerce de bouche ambulant installé dans un petit camion. L’investissement de départ est moins onéreux que l’ouverture d’un établissement fixe, mais cela vous demandera de l’imagination pour proposer, pour les restaurateurs, une carte courte et plaisante et pour les épiceries et les producteurs, une mise en avant alléchante de vos produits.

Tout au long de la semaine, chaque mois de l’année, vous êtes libre de vous rendre où vous voulez : emplacement récurrent sur la place d’un village, participation à un événement public ou privé, etc. C’est l’idéal pour toucher votre public et élargir votre visibilité dans votre zone géographique.

Attention : pensez à bien mettre à jour vos réseaux sociaux (Instagram, Facebook, Google Business Profile) et à annoncer votre venue pour être certain d’avoir de la visite !

 

Avantages :

  • facilité de déplacement
  • bonne visibilité locale
  • frais réduits et investissement modéré
  • contact direct avec les clients
  • un besoin d’expérience moins important que pour un restaurant classique
  • alternative restaurant : proposer de la cuisine à emporter directement à votre établissement

Inconvénients :

  • obtention payante des autorisations pour vendre dans chaque commune
  • démarches administratives pour être commerçant ambulant
  • espace réduit (stockage, personnel, plan de travail…)
  • frais d’essence et de maintenance automobile
  • grande amplitude horaire

 

#2 Lancez votre propre franchise


©Restaurant Big mamma

Vous tenez un bon concept d’établissement culinaire ? Si vous êtes en plein développement, c’est peut-être le moment d’ouvrir une antenne. Ne vous laissez pas décourager par le budget et les procédures nécessaires pour ouvrir une deuxième enseigne.

Avec la franchise, vous ne renoncez pas à vos envies de développement. Chocolaterie, restauration rapide ou gastronomique, épicerie, caviste… Tous les segments de la food sont concernés.

En effet, vous vendez vos recettes, vos process, votre image à des entrepreneurs qui ne veulent pas partir de rien. C’est une démarche gagnant-gagnant qui permet de développer votre implantation sur un territoire (régional, national…), en assurant vos revenus. Il ne manque plus qu’à trouver des partenaires de confiance !

 

Avantages :

  • pas d’investissement financier de votre part
  • vous capitalisez sur votre expérience et votre image de marque
  • ça demande peu de temps au quotidien une fois les franchises lancées

Inconvénients :

  • un important travail avant votre première franchise pour tout mettre à plat : produits, stratégie commerciale, marché, etc.
  • des contrats qui doivent être extrêmement précis sur les rôles de chacun (franchiseur et franchisé)
  • trouver la bonne méthode pour attirer de futurs franchisés
  • le franchiseur a des devoirs : accompagnement du franchisé, développement et défense de la marque, etc…

 

#3 Un boost de visibilité avec le pop-up store


© GIMBER pour La Grande Épicerie de Paris

Une belle opportunité en vue pour les producteurs, conserveurs ou créateurs de breuvages en tout genre 😉

Le pop-up store est une boutique de vente éphémère, dans un lieu propice à la visibilité (rue marchande d’une métropole par exemple). C’est une aventure qui demande beaucoup d’implication et de travail sur une courte période. Mais les retombées sont exceptionnelles quand le projet est bien mené !

Sa répercussion peut dépasser le cadre local si la communication digitale est bien maîtrisée : organisation d’événements, promotion sur les réseaux sociaux, invitation d’influenceurs (ne serait-ce que des micro-influenceurs par exemple), etc.

 

 

Avantages :

  • un investissement limité en temps et en moyens
  • un pic de visibilité locale, voire nationale
  • de nombreuses ventes en quelques jours ou semaines

 

Inconvénients :

  • trouver un local bien placé et embaucher pour l’occasion
  • l’obligation d’être actif sur les réseaux sociaux et de faire de la communication print à échelle locale (flyer, affiche, annonce dans le journal…)
  • ne s’adapte pas à toutes les cibles
  • démarches administratives (déclaration de l’établissement et inscription au RCS)

 

#4 Créez votre propre gamme de produits d’épicerie


©Maison Plisson

Si vous êtes restaurateur, producteur ou épicier, le projet de créer vos propres produits alimentaires a déjà dû vous titiller.

Et quelle bonne idée ! Cette démarche vous permettrait d’élargir votre cible, de renforcer votre notoriété… et votre chiffre d’affaires.

Les articles d’épicerie, et notamment les produits haut de gamme ou artisanaux, ont le vent en poupe. Il y a une vraie demande de la part des consommateurs.


© La Grande Épicerie de Paris

Pour créer votre propre gamme, vous avez plusieurs solutions :

  • racheter et apposer votre marque sur une gamme déjà existante,
  • développer des produits proches de votre marque, sur le même segment (par exemple des conserves de tapas si vous êtes un restaurant de cuisine espagnole, ou des tartinades marines si vous êtes poissonnier/pisciculteur),
  • créer une marque totalement nouvelle, sous un autre nom, en vous basant sur votre expérience de la food.

 

Avantages :

  • s’adapte à vos canaux de diffusion : e-commerce, grandes surfaces, petites épiceries, restauration, etc.
  • laisse libre cours à votre imagination
  • une nouvelle opportunité de visibilité et de vente

 

Inconvénients :

  • efforts de logistique, d’approvisionnement, de production
  • création de produits de A à Z : packaging, recette, tests, stratégie marketing, etc.
  • besoin d’un laboratoire ou d’une entreprise partenaire pour produire
  • dans certains secteurs, la concurrence est rude : il faut un business plan solide

 

#5 Pensez goodies pour développer votre marque


©Les conservistes

Si vous avez un vrai branding, une image de marque forte et que vous savez fédérer votre public… Il faut aller plus loin que la food ! Votre entreprise devient le produit.

En “vendant du merch” (comprenez : “vendre des produits de merchandising”), vous développez votre chiffre d’affaires : Mug, tablier, carnet, tote bag… tout dépend de votre activité de départ, mais les idées ne manquent pas !

 


©Maison Plisson

 

Avantages :

  • activité facile à démarrer : développez votre identité visuelle sur différents supports que vous proposerez à la vente dans votre établissement ou votre e-shop
  • ça développe votre univers de marque,
  • vous prenez ainsi votre place dans le quotidien de vos clients
  • tout en profitant d’une visibilité indirecte grâce aux produits vendus !


©Maison Plisson

 

Inconvénients :

  • Au départ, ça vous demandera du temps pour la création de vos goodies
  • pas de succès sans promotion de vos produits
  • des ventes parfois anecdotiques : il faut que ce soit un axe de développement motivé pour réussir
  • ne convient pas à toutes les entreprises ou toutes les cibles

 

Vous avez à présent toutes les clés pour diversifier votre chiffre d’affaires. Les choix sont vastes pour faire connaître votre marque et développer votre entreprise. Mais ne perdez pas de vue que le succès de telles démarches reste l’authenticité et ce “petit truc” qui vous rend différent des autres : votre culinarité.