#3 Rencontre avec Mathieu & Angélique Fitour

BBP #3 La boulangerie FITOUR
Couhé, Valence-en-Poitou (86)

Bien-Bon faiseurs

 

Pour la petite histoire, j’ai découvert la boulangerie Fitour par le plus grand des hasards.

Lorsque je loue des bureaux à L’ouvre-Boites à Couhé, j’ai pour habitude d’apporter mon casse-croute pour le déjeuner. Mais ce jour-là, je l’avais oublié ! Je me suis donc rendue dans « la boulangerie d’en face », un brin contrariée. Mais quelle a été la bonne surprise en entrant ! J’ai découvert une belle gamme de pain, des pains de mie boulanger à tomber (idéal légèrement grillé pour les œufs cocottes du Bruch dominical, une tradition chez nous maintenant 😅), des sandwichs appétissants et très bons, on doit bien l’avouer, ainsi que des croissants pur beurre, dorés à souhait et croustillants !

Depuis ce jour, mon petit plaisir des mercredis et jeudis et donc d’aller me chercher une petite douceur dans cette boulangerie. C’est un rituel depuis un an auquel je tiens beaucoup. Bon je l’avoue, souvent je prends une part de brownie pour mon quatre-heures, un pain de mie et une baguette tradition pour le soir, c’est un peu plus qu’une petite douceur ! Mais bon on ne se refait pas ! J’avais donc à cœur de vous faire découvrir cette boulangerie, tenue par Angélique et Mathieu Fitour, deux passionnés et très apprécié dans la petite commune de Couhé, tant pour leur accueil que pour leurs produits.

Mathieu, le boulanger, m’a fait partager sa passion et son savoir-faire. Mais attention pas question de s’arrêter pendant l’interview car les clients n’attendent pas ! Et il a bien raison. Je l’ai donc suivi dès 06h00 du matin dans les étapes de fabrication de la fournée du jour. Un moment de partage où j’ai appris beaucoup de choses sur le métier. Merci à eux deux, ainsi qu’à toute leur équipe pour leur accueil et leur sourire. Et merci pour les brownies. (Le 26 janvier, matin de l’interview, c’était mes 29 printemps, et je suis repartie avec un énorme sachet de parures de brownie).

 

Comment êtes-vous devenu Boulanger-pâtissier ?

Je suis devenu boulanger par la voie de l’apprentissage avec 2 ans de CAP boulanger, puis 2 ans de CAP pâtissier avec une mention traiteur. Aujourd’hui je pense que c’est suffisant comme étude pour pouvoir ouvrir une boulangerie.

 

Qu’est-ce qui vous a donner envie de faire le métier de boulanger ?

Mes anciens patrons ! (Sans aucune hésitation 😉) Je suis tombé sur des gens qui étaient passionnés, surtout en pâtisserie. Ils m’ont appris et donner le gout du travail bien fait.

Au départ, je voulais partir sur une autre branche, celle du transport, mais ma mère m’a dit « non, il ne faut pas faire ce métier-là, tu feras boulanger ! ». J’ai donc du coup fait des stages puis un apprentissage en boulangerie. Au début la boulangerie ce n’était pas mon Dada mais aujourd’hui je préfère la boulangerie à la pâtisserie. Le pain, il y a la rigueur du travail bien fait qui me plait. On a un challenge tous les matins par rapport à ça.

 

Que direz-vous à aux jeunes qui souhaitent devenir boulanger ?

Je conseillerai aux jeunes qui envisagent de faire ce métier, de commencer par faire des stages pour découvrir vraiment le milieu. Ensuite, il faut aimer faire ça. Car s’ils font ça que pour gagner de l’argent à un moment ou à un autre, ça te rattrape et ça ne le fait pas. On a de nombreuses contraintes, des horaires difficiles, on travaille les jours fériés, le week-end, donc il faut être passionné.

La boulangerie c’est un métier passion.

 

Qu’est-ce qui, selon vous, fait un bon pain ?

Un bon boulanger ! On en revient à la passion. Si tu fais ça parce qu’il faut le faire, tu ne prêtes pas attention au temps de pétrissage, aux pesées… et donc tu fais du mauvais pain. Alors que si tu es passionné, tu prends le temps de faire bien les choses. Et la plus grande des satisfactions c’est quand tes clients sont contents.

Je le vois à la sortie du four. J’ai le sourire ou je ne l’ai pas. Si ça sort comme je veux, ma journée va être bien. Sinon ça ne sera pas une bonne journée.

 

En quelques étapes, comment fabrique-t-on du pain ?

  • La baguette tradition par exemple : eau, farine, levure, sel. Pas d’améliorant, rien de plus.
  • Une fois les ingrédients mis dans la cuve, on laisse détendre puis on pétrie, on décuve et on stocke.
  • Le lendemain, on divise, on façonne et on cuit.
  • Le pain ça se fait sur plusieurs heures (à peine 24h)

 

Votre produit signature, emblématique de votre boulangerie ?

La baguette tradition.

Aujourd’hui, si un boulanger veut être bien noté dans sa commune, c’est ce produit là qu’il faut proposer. Et l’avantage c’est qu’on propose un produit sans additif, sans « salopris ». Juste une baguette bonne et saine. Si tu fais mal les choses, tu vas retrouver un mauvais pain dans le four car dans la baguette tradition, il n’y a pas d’aide, pas d’améliorant. C’est le savoir-faire traditionnel du boulanger.

 

Votre accord met/pain préféré avec une bonne tradition ?

Le fameux plat en sauce. Pas de confiture car il y a des trous dans la tradition 😂

 

Qu’est-ce que vous souhaitez défendre en proposant des produits boulanger, pâtissier et traiteur “fait-maison” ?

Le savoir-faire. On est allé à l’école, on nous a appris donc on fait ce qu’on nous a appris. Ici, on fait tout nous-même : les feuilletages, les pâtes, nos pâtisseries… TOUT !

 

Q/R du Tac au Tac !

Pain ou baguette ? Baguette
Farine de blé ou tradition ? Tradition
Chocolatine ou pain au chocolat ? Pain au chocolat (chocolatine c’est les girondins)
Croissant ordinaire ou pur beurre ? Pur beurre
Votre plus beau souvenir d’enfance en boulangerie ? Mon maitre d’apprentissage, des gens de valeurs.

 

Mettez-moi au défi ! Qui dois-je aller interviewer pour Ol’est Bien Bon ?

Carlier à Poitiers car pour moi, c’est la référence du département. Ils sont au top sur la fabrication du pain, sur la pâtisserie, sur le snacking, le chocolat. Ils savent tout faire. C’est complètement différent de chez nous, eux, ils cuisent au bois.

Sinon il y a le restaurateur « Les drôles » à Blanzay. Ce sont des passionnés qui travaillent des produits du terroir.

 

Ne les perdez pas de vue !

La Boulangerie Fitour est à suivre sur les réseaux sociaux ! Facebook & Instagram
Et pour vous régaler c’est ici : 106 Grande Rue 86700 Couhé (Valence-en-Poitou)

Vous avez une histoire à raconter ? Un savoir-faire à partager ?